Marketing Digital et Vente

LES 5 ÉTAPES INCONTOURNABLES POUR DEVENIR ENTREPRENEUR

Les points essentiels

Jeune entrepreneur

Monter sa propre affaire ou devenir indépendant est une ambition très alléchante et passionnante. Toutes les personnes qui ont réussi dans les affaires vous le diront, quand on commence il est impossible de s’arrêter ! Un esprit entrepreneurial vous invite toujours à lancer quelque chose de nouveau.

Le parcours peut être long et il faut savoir s’accrocher pour réussir. Il y a forcément des bons et des mauvais moments.  Cependant, ils sont tous constructifs dans le chemin vers votre réussite. Mais avant de se lancer pour de bon, il est préférable de suivre un plan d’actions qui évitera autant que possible les mauvaises surprises. 

Dans cet article, nous vous conseillons cinq étapes à suivre pour vous guider avant de vous lancer.

L’évaluation des risques du futur entrepreneur

Vous êtes peut-être actuellement en emploi ou vous sortez des études. Dans un cas comme dans l’autre, vous avez probablement prévu un budget de sécurité. Votre travail vous apporte un salaire qui vous permet de subvenir à vos besoins et à ceux de votre famille et si vous êtes encore chez vos parents cela vous permet de voir venir encore quelque temps.

Quand on décide de se lancer en tant qu’entrepreneur on prend forcément une part de risque. Est-ce qu’on peut vivre sans salaire pendant une ou deux années ? Très peu de sociétés génèrent suffisamment de revenus pour s’autofinancer pendant la phase de démarrage. Les entrepreneurs doivent souvent réinvestir entièrement leurs bénéfices pour assurer leur croissance.

Une société a généralement besoin d’au moins trois ans pour atteindre son rythme de croisière. Et il faut compter plus de sept ans pour entrer dans un cycle de consolidation.

Il sera alors nécessaire à toute personne désirant se lancer dans les affaires de faire une évaluation comptable de sa situation financière à court et moyen terme.

Puiser dans ses économies pour devenir entrepreneur

Souvent les personnes qui veulent se mettre à leur compte puisent dans leurs économies personnelles pour débuter leur activité. En Suisse, on pense en premier lieu à son deuxième pilier pour financer le lancement de son entreprise. La loi suisse permet en effet de retirer la moitié de son épargne LPP. Toutefois, cela peut comporter un risque. Si votre projet échoue, vous serez amputé d’une partie de votre retraite. Sans compter que, dans l’idéal, vous devrez rembourser cet emprunt pour bénéficier d’une retraite complète, soit en rachat dans votre caisse de pension soit dans un autre type d’épargne.

Il est donc préférable d’avoir des fonds propres qui proviennent d’une épargne constituée spécifiquement pour la création de votre entreprise. De plus, les banques seront plus à même de vous prêter de l’argent si vous évitez de toucher à votre épargne retraite.

La création d’entreprise est loin d’être un long fleuve tranquille. Pensez toujours à une porte de sortie si l’aventure tourne mal. Une faillite pourrait considérablement affecter votre vie.

Equilibrer vie professionnelle et personnelle

Faire grandir un projet peut prendre beaucoup de votre temps et, par conséquent, impacter votre famille et vos relations sociales. Vous devez être sur la même longueur d’ondes avec vos proches. Il faut se fixer des objectifs et s’y tenir. Une fois ceux-ci réalisés, votre existence s’en trouvera certainement améliorée, mais cela doit passer par certains sacrifices. Vous serez probablement moins disponible pour des activités avec votre famille ou vos amis. Pour éviter de perdre pied, pensez à trouver un juste équilibre. Se consacrer totalement dans la gestion de son entreprise peut vous faire passer à côté de choses essentielles qui susciteront par la suite des regrets ou frustrations de votre côté ou de la part de votre entourage.

L’étude de marché

Même avec la meilleure idée du monde, vous devez vous contraindre à mener une solide étude de marché. À l’ère du digital, pensez à considérer aussi des offres concurrentes au-delà de vos frontières, à l’international.

Vous pensez avoir trouvé le produit qui va révolutionner le monde ?

Parfait !

Testez-le auprès d’un panel de clients potentiels. Demandez-leur comment ils utiliseraient le produit, quelle problématique celui-ci pourrait résoudre pour eux, et, s’ils seraient susceptibles de l’acheter, à quelles conditions, prix, etc.

La crainte de beaucoup d’entrepreneurs est de devoir dévoiler leur projet avant sa commercialisation. Ils ont peur qu’on leur vole leur idée. Pourtant cette crainte est infondée. Quel est le pourcentage de chances que les premiers testeurs de votre produit aient la capacité de reproduire votre prototype ? Quasiment nulle. De plus, en développant votre produit, en recueillant les retours d’une clientèle potentielle et finalement en mettant sur le marché un produit très abouti, vous prenez l’avantage sur la concurrence.

Vous lancez un produit innovant ? Raison de plus pour faire une étude de marché.

Le premier acteur dans son domaine devient le mètre étalon pour toute nouvelle industrie. Si vous voulez garder votre place de leader, vous devez avoir un produit au-dessus de ce que la concurrence pourrait produire.

Coca-Cola est le mètre étalon du soda. Même si Pepsi fait de gros efforts pour rivaliser, on se basera toujours sur l’entreprise d’Atlanta pour comparer le goût, le packaging ou la communication du secteur. L’entreprise Coca-Cola, dans les années 80 a voulu modifier le goût du soda pour se rapprocher de celui de Pepsi. Ce dernier, dans les tests à l’aveugle était préféré au Coca-Cola. Résultat, les consommateurs ont réclamé le retour du vrai Coca-Cola. C’est lui seul qui fait référence.

Pour constamment garder un train d’avance sur la concurrence et rester la marque référente dans l’esprit des clients, vous devrez mener des études de marché.

Jeune entrepreneur

Le Business plan

Une fois que vous aurez analysé votre marché, identifié précisément les personae de votre clientèle cible et déterminé les caractéristiques de votre produit ou service, vous serez prêt à élaborer un Business plan. Ce document vous servira à présenter votre idée à des banques, des investisseurs ou des partenaires commerciaux. En ayant correctement mené votre étude de marché, vous aurez une vue d’ensemble de vos forces et de vos faiblesses, comme de vos opportunités et risques.

En rédigeant votre Business plan, vous découvrirez de nouveaux axes de progression pour optimiser votre offre et sa commercialisation. Utilisez-le comme un outil de réflexion. Chaque chapitre doit être développé le plus précisément possible. Il vous permet de devenir un bon entrepreneur.

Votre Business plan devra comporter les sections suivantes :

  • Une description de votre projet
  • Des informations pratiques à votre sujet : formations suivies, parcours professionnels, compétences clés…
  • Vos domaines d’expertise ainsi que les connaissances que vous devrez éventuellement encore acquérir
  • Votre réseau personnel
  • La forme juridique de votre entreprise
  • La structure de votre équipe de travail
  • Vos partenaires commerciaux
  • Le marché de votre projet
  • Une synthèse de votre étude de marché
  • Votre segmentation clients
  • Vos concurrents
  • Votre stratégie pour attirer la clientèle
  • Votre USP
  • Un plan financier sur les prochaines années


Quand vous aurez étudié chacun de ces thèmes, vous disposerez d’un document complet qui répondra à toutes les questions que peut se poser une personne devant analyser la faisabilité et pérennité de votre projet. Soumettez-le à quelques personnes de votre entourage dont au moins une qui exerce dans un secteur d’activité similaire ou connexe. Vous pourrez utiliser leurs questions pour améliorer les réponses que vous apporterez. C’est ainsi que vous découvrirez comment votre offre et sa mise sur le marché seront perçues par vos futurs clients.

Lors de votre rédaction, restez honnête. Certaines données, telles que le Curriculum Vitae et les diplômes sont vérifiables, évitez donc d’enjoliver la réalité de façon exagérée. Si votre projet nécessite des compétences particulières, formez-vous ou engagez une personne avec les qualifications nécessaires. Il vous sera impossible de mener seul les combats sur tous les fronts.

La stratégie marketing

Certaines personnes aborderont succinctement l’aspect marketing dans leur Business plan avec quelques grands axes généraux.

Nous vous conseillons au contraire de préparer un plan marketing complet. Il comportera une analyse macroéconomique et locale de votre marché ainsi que de votre produit et de son cycle de vie. Pour vous aider, vous pouvez utiliser la méthode des 4P :

  • Produit
  • Prix
  • Placement
  • Promotion


Un ensemble d’outils est à votre disposition pour mettre en place votre plan marketing. La  matrice s.w.o.t., les cinq forces de Porter ou encore la dimension culturelle de Hofstede figurent parmi les instruments classiques qui vous permettront d’approfondir votre maîtrise du marché visé et de développer les points positifs ou négatifs de votre projet.

La construction du plan marketing doit vous aider à prendre une décision sur la base d’éléments les plus tangibles possibles. Malheureusement, il est souvent impossible d’avoir accès à toute l’information nécessaire. Grâce à ce travail d’investigation, nous pouvons effectuer un arbitrage sur plusieurs options qui s’offrent à nous. On choisira la solution la plus adéquate à la stratégie que nous voulons mettre en place.

Le mieux est de faire appel à une société spécialisée ou de se former dans le marketing. Le but étant de vous considérer des options sans les biais qui vous poussent à prendre une décision à l’instinct. L’erreur que font beaucoup d’entrepreneurs est de penser qu’ils savent pour eux-mêmes mieux que les autres et qu’ils peuvent se passer d’analyse. Or une décision se prend sur des données quantifiables.

Une fois que nous mettons en place plusieurs axes de stratégie, nous devrons en choisir une. Celle retenue est définie par la manière avec laquelle on veut pénétrer le marché. Des sociétés ayant les mêmes types de produits travailleront différemment. Danone et Nestlé, par exemple, ont des stratégies différentes malgré le fait que ces deux groupes vendent tous deux des produits laitiers concurrents.

Que l’on décide de faire son plan marketing soit même ou avec l’aide d’une société, il est primordial d’avoir des notions de marketing pour diriger une entreprise. D’autant plus que le marketing est devenu digital et fait appel désormais à de nouveaux moyens et techniques de prospection et fidélisation de consommateurs de plus en plus versatiles.

Le plan de communication

Une fois que votre stratégie marketing est finalisée il va falloir mettre en place un plan de communication. Personne n’est aux aguets pour enfin découvrir votre produit ! Au démarrage de votre activité, vous êtes inconnu de vos clients cibles. Il va donc falloir vous faire connaître.

Par le passé, on avait le choix entre la télévision, la radio, la presse écrite ou l’affichage extérieur. A ces médias pouvait s’ajouter la promotion sur le lieu de vente. C’était une époque assez confortable. Il vous suffisait d’avoir un budget confortable et une bonne campagne publicitaire pour être vus de vos futurs clients. Avec, toutefois, une déperdition du budget non négligeable en terme de ciblage.

On rêve tous d’être un Mad Men et de prendre le temps de réfléchir, comme Don Draper, à un concept disruptif. Mais voilà, les temps ont changé et maintenant on a une multitude de façons de faire de la communication, notamment via Internet. Il faut aller vite et occuper rapidement le terrain.

Le plan de communication vous permet de mettre en place une stratégie pertinente pour faire passer votre message. Votre produit doit résoudre le problème de vos utilisateurs. Il faut donc recueillir et comprendre leurs ressentis par rapport à notre produit pour être ensuite en mesure de nous adresser à eux individuellement. Chaque segment client réagit en effet différemment au message que vous lui enverrez. À vous de vous adapter en communiquant un message porteur d’une promesse de vente destinée à chaque client type.

Mettre en place la stratégie de communication

Une fois que nous avons toutes les données utiles, nous devrons élaborer la stratégie. Comment et où allons-nous communiquer ? Cela va dépendre de notre budget et des points d’accès que nous pouvons mettre en place. Par exemple, il est impossible d’obtenir les meilleurs emplacements publicitaires de certains magazines. Ils sont attribués d’année en année aux mêmes annonceurs.

Selon votre produit, vous pourrez communiquer sur les médias traditionnels de masse mais aussi faire de l’événementiel ou encore des relations publiques. Une chose est sûre : vous ne pourrez faire l’impasse du digital. Référencement, réseaux sociaux, e-mailing… autant de voies possibles d’aller à la rencontre de ses futurs acheteurs et de les intéresser à notre offre.

Il est alors important de se demander avec quel niveau d‘autonomie vous comptez gérer votre communication et quels sont vos médias prioritaires. La création de contenus digitaux, la rédaction d’articles de blogs, l’envoi de mailings ou encore le contrôle des résultats de campagnes Ads sont infiniment chronophages et requièrent de mettre à jour ses connaissances régulièrement, à mesure que les plateformes et algorithmes changent.

La visibilité de la marque est la priorité d'un entrepreneur

Pourtant, la visibilité de notre produit, marque ou entreprise est une chose à mettre dans nos priorités en tant qu’entrepreneur comme une condition de survie. Dès le début de notre projet, nous devons établir un budget annuel dédié la communication. Il faudra se renseigner sur le pourcentage qui est généralement commun dans notre secteur d’activité. Cela peut varier de 10% à 50%, voire quelquefois plus. Prendre à la légère cet aspect peut vous coûter cher par la suite.

Il y a une corrélation entre la part de voix (le nombre de publicités visibles) et la part de marché. Cela implique que plus votre part de marché augmente, plus vous attribuerez une part supérieure à votre exposition pour conserver votre avantage concurrentiel. De même, si vous voulez gagner plus de parts de marché, il faudra augmenter votre budget publicitaire.

Toutefois, il peut arriver qu’une entreprise cesse de communiquer temporairement pour recentrer son offre ou faire évoluer son image. Dans ce cas, on accepte de perdre un temps des parts de marché alors qu’on augmente sa part de voix.

L’entrepreneuriat, une aventure passionnante

En suivant ces cinq étapes, vous vous préparez autant que possible à anticiper et affronter les épreuves et challenges que vit chaque entrepreneur au quotidien. Comme un marin solitaire, vous aurez une boussole et une carte pour vous mener à destination. En sachant qu’à tout moment, vous restez maître à bord de votre destin et pouvez décider de changer de cap pour saisir de nouvelles opportunités !

Vous devrez pour cela être prêt à vous former continuellement à diverses compétences pour rester au top et pouvoir d’une part rester indépendant sur les sujets liés à votre cœur d’activité et le suivi comptable/financier, d’autre part parler avec des prestataires et partenaires externes d’égal à égal.

Certaines personnes apprennent aux côtés d’un mentor ou coach en business, d’autres en suivant des formations continues précises. À chacun de trouver le chemin qui lui convient le mieux pour progresser.

Quoi qu’il en soit, l’entrepreneuriat est une aventure passionnante. Nous sommes toujours heureux de découvrir le parcours et les conseils que peuvent nous apporter les entrepreneurs.

Si vous êtes chef d’entreprise, nous vous invitons à partager votre meilleur conseil d’entrepreneur pour en inspirer d’autres qui hésitent à se lancer ! Et pour les lecteurs qui rêvent de le devenir, profitez-en pour poser vos questions, il y aura toujours ici quelqu’un pour y répondre.

Vous avez aimé cet article ?
Partagez-le avec vos collègues ou amis

Vous avez aimé cet article ?
Partagez-le avec vos collègues ou amis

Les points essentiels

Les entreprises, professionnels indépendants et apprenants privés peuvent nous solliciter pour concevoir et animer une formation sur mesure.

Avantages

La mise en place de ces formations intègre les prestations suivantes:

  • Accompagnement dans la définition de vos besoins en formation
  • Création d’un programme de cours adapté à votre métier et vos activités
  • Planification de la formation en tenant compte de vos contraintes
  • Mise à votre disposition de nos formateurs certifiés et expérimentés

Solutions

Nous pouvons vous proposer différentes prestations : rejoindre un cours collectif, organiser une session dédiée ou encore suivre des cours privés… en fonction de vos objectifs de formation, du nombre et de la disponibilité des participants, ainsi que du budget alloué.

Voici des exemples de formations spécifiquement conçues pour nos clients : « Retouches portraits make-up avec Photoshop », « Formation pour iPad et format fluide avec InDesign », « Complémentarités et modalités de transfert de fichiers entre AutoCAD et Illustrator », « Calibrage colorimétrique du matériel informatique pour l’impression », « Data visualization »,  « optimiser le référencement du site Internet de notre entreprise »…

Des questions ? Notre conseiller en formation est à votre disposition.
L’échange effectué via la plateforme Zoom a, généralement, une durée de 30 minutes.

Si vous êtes affilié à un organisme du chômage ou à l’Hospice Général, merci de prendre contact au 022 552 43 43.

 


formations

PHOTOSHOP, INDESIGN, ILLUSTRATOR, MIDJOURNEY…

BIM, Construction…, Soumission…

AUTOCAD, REVIT, ARCHICAD, 3Ds Max, BLENDER…

MOTION GRAPHIC DESIGN, AFTER EFFECTS, PREMIERE PRO…

UX & UI DESIGN, FIGMA, WORDPRESS, WIX…

MARKETING DIGITAL ET RÉSEAUX SOCIAUX, COMMUNITY MANAGEMENT ET BRAND CONTENT…

Stage en entreprise · Accueillez un stagiaire