Marketing Digital et Vente

Clubhouse va-t-il changer l’environnement des médias sociaux ?

Pas encore entendu parler de ce nouveau média social ? Pas encore membre de cette communauté ?

Vous aviez zapper Twitter. Instagram c’était ok mais vous avez raté le train de SnapChat. Sur Tik Tok vous craignez de croiser votre enfant ou petite sœur ?

Je vais vous mettre à la page car vous risquez de passer à côté du nouveau phénomène digital. Comme dans chaque média social il y a des codes et des bonnes pratiques à respecter. Dans Clubhouse avoir le bon comportement est important si on veut se faire une place de choix.

Soyez prêt à prendre la parole ou à écouter car sur cette plateforme on parle ou on diffuse des idées, des connaissances et aussi de la musique. On vient de réinventer la radio. Et comme auparavant sur d’autres plateformes numériques certaines personnalités vont émerger pour prendre la place d’animateurs installés.

Comment Clubhouse a vu le jour ? L’idée vient des Clubs House étudiants anglo-saxons où les membres et les alumnis d’une sororité ou d’une fraternité étudiante se réunissent pour débattre d’un sujet. 

Clubhouse comment ça marche ?

La première démarche est de rentrer dans la plateforme. Après avoir installé l’application sur votre iPhone il va falloir qu’un membre vous fasse entrer. Chaque personne a le droit à deux invitations mais il existe des possibilités d’en gagner des nouvelles ou de faire entrer gratuitement quelqu’un.

Une fois à l’intérieur vous devrez rejoindre une salle de discussion pour échanger avec les membres sur une thématique ou un sujet précis. Mais attention la parole doit être demandée mais la garantie que la demande soit acceptée est au bon vouloir des médiateurs. Pour accéder au cercle de discussion il faut montrer patte blanche et avoir une certaine reconnaissance.

Clubhouse a des fonctionnalités relativement basiques. On peut rédiger une bio où se trouvent des liens à nos comptes Twitter et Instagram. Avec la main on demande à monter sur scène, avec le + on invite nos contacts à nous rejoindre. A ceci se rajoute un agenda des événements et la possibilité de créer une conférence.

Les rôles dans Clubhouse

Il existe trois groupes :

  • Les modérateurs
  • Les speakers
  • Les spectateurs

Les modérateurs

Les modérateurs sont les garants que les conversations se déroulent correctement et que chacun puisse s’exprimer dans un temps identique. Ils permettent de garder le fil de la discussion, de réorienter la conversation et d’empêcher les débordements. Ils sont souvent à la base de la salle et du sujet lancé. Les modérateurs ont le pouvoir d’accepter ou d’exclure des personnes du stage. Ils peuvent activer ou désactiver la possibilité de lever la main pour faire une demande d’accès à la scène du débat.

Les speakers

Les speakers sont ceux que l’on est venu écouter. Initialement ils donnent des masterclass sur un sujet précis mais cela a tendance à évoluer ces dernières semaines. Pour qu’une salle soit dynamique on aura au moins deux speakers principaux auxquels se rajouteront des participants qui viendront soutenir le débat avec des éclaircissements sur le sujet traité ou en posant des questions.

Les spectateurs

Les spectateurs comme leur nom l’indique sont ceux qui assistent aux discussions dans la foule. Toutefois contrairement à une conférence classique, une personne peut demander de monter sur scène pour s’exprimer. C’est d’ailleurs une des meilleures façons de faire accroître son nombre

Les termes utilisés dans clubhouse

  • Le stage
  • L’audience
  • Les speakers
  • Les modérateurs
  • Pensez à couper votre micro
  • Je vais rebondir sur
  • Bienveillance
  • Tech
  • Start up
  • Bien-être

Les bonnes pratiques sur Clubhouse

Une des valeurs les plus importantes sur cette plateforme numérique est l’échange avec bienveillance. De ce fait il est important d’éviter de couper la parole aux personnes qui parlent. De ce fait il est important de faire passer la parole aux participants qui veulent réagir mais qui ont de la peine à entrer dans la conversation.

Il est plutôt conseillé de laisser la parole aux personnes sauf si on est une personnalité que l’on vient écouter. Ceux qui veulent capter une audience pour répandre un message sans échanger perdent rapidement en notoriété.

Pour réunir du monde en salle il faut avoir un thème intéressant et un titre attrayant. Le copywriting commence par là. Ce sera votre unique chance de trouver une audience et de la garder. Attention a bien faire correspondre votre débat à votre proposition. Les salles avec des titres aguicheurs perdent vite en crédibilité.

Fixer une date pour sa conférence dans la semaine en cours ou la suivante permet d’accroitre la notoriété de la room et de fidéliser une audience. Les salles avec des rendez-vous récurrents sont celles qui fonctionnent le mieux. Toutefois ouvrir une room spontanément peut également attirer des personnes qui sont à la recherche de contacts.

Pour faire la promo de sa conférence on commencera d’abord par participer à une conversation puis on en parlera si cela à un écho avec le sujet évoqué. Mais si on vous demande de vous présenter, vous pouvez rapidement dire que vous animerez bientôt une conférence en donnant la date et le sujet sans trop vous répandre. Monopoliser l’attention pour parer un autre sujet peut être perçu comme mal intentionné. Le plus important étant d’échanger et de faire avancer le débat.

Clubhouse c’est le nouveau média social où il faut être et où se trouvent les personnalités

Clubhouse a débarqué il y a quelques mois dans notre monde digital et la déferlante s’accélère. Rapidement les fans de nouveautés ont attaqué la plateforme avec des contenus. Mais qui est ce petit nouveau dans l’univers des médias sociaux ?

Beaucoup de gens parlent de lui mais peu de gens le connaissent. Il y a une bonne raison à cela. Pour entrer dans Clubhouse il faut être admis. Comme dans certains médias sociaux comme As Small World il faut être coopter. Il s’en suit une quête à qui va nous faire entrer dans la matrice.

« J’ai besoin d’une invitation pour entrer dans Clubhouse. Tu peux m’aider ? »

Ce nouveau venu apporte un vent frais et un esprit vivifiant. Il me rappelle MySpace à ses débuts quand Tom était le pote de tout le monde. A l’époque, au départ de la plateforme, on avait la possibilité de parler directement avec des stars de la musique qui étaient heureuses d’avoir un lien direct avec leurs fans.

Puis on a tous basculé sur Facebook et tout à changer. Être le pote de tout le monde était loin des idéaux de Mark. Bien au contraire. La machine était lancée et Twitter, Instagram, SnapChat ont suivi. On s’est concentré sur le soi, partagé sa vie, en la montrant aux autres. Mais pour que le partage soit juste il doit être réciproque.

Comme l’a développé Kevin Kelly dans son article des 1000 vrais fans, créer le noyau dur des personnes qui vous soutiendront toute votre carrière est primordial. C’est lui qui vous fera vivre correctement sur la longue durée. Clubhouse permet de retrouver ce lien privilégier avec les fans les plus engagés.

C’est pour cela que des personnalités qui ont des choses à dire se retrouvent sur cette plateforme loin des contraintes des grands médias classiques. Les personnes parlent sans filtre et dans la spontanéité de la discussion. Cela demande d’avoir une bonne maitrise de son propos et de ses émotions. Le parler vrai peut être mal interprété. Pour l’instant Clubhouse reste encore relativement confidentiel et le bad buzz peut rapidement être stoppé.

Dans une salle de Clubhouse j’ai parlé avec Xavier Niel et Jamel Debbouze

On retrouve sur Clubhouse des stars du web et de la tech mais également des humoristes comme Jamel Debbouze ou des hommes d’affaires comme Xavier Niel. Ce dernier connu pour répondre personnellement à tous les emails qu’il reçoit et avoir une activité sur les médias sociaux partagerait volontiers sur la plateforme.

Un ami m’annonce au détour d’une conversation : « J’ai parlé avec Xavier Niel sur Clubhouse ! ». Une licorne est sur le média social et tous les entrepreneurs la traquent. Échanger avec Xavier Niel est l’un des rêves de toutes les personnes francophones qui investissent dans le numérique.

Vous êtes dubitatif ?

J’ai moi-même échangé avec des bloggeuses modes, des scénaristes de films ou des artistes de la musique. Mais le graal a été d’avoir assisté à une room où se trouvaient Jamel Debouzze et Alban Ivanov. En cette période où aller voir un spectacle d’humour est impossible cette parenthèse conviviale a permis de libérer les zygomatiques.

Comme dans un festival ou un sommet international il faut choisir où se rendre et arriver au bon moment. En étant le premier vous allez pouvoir échanger quelques mots avec l’orateur vedette et avec un peu de chance devenir modérateur de la salle.

Des affaires entre deux personnes qui auraient eu peu de chances d’aboutir se font grâce à la plateforme. Un jeune startupper ayant un bon product market fit et un discours percutant peut se faire remarquer par un investisseur de passage sur la room pour écouter le débat.

Clubhouse arrive en pleine pandémie et c’est fait exprès

Cela sonne comme une évidence quand on participe aux conversations dans les diverses salles. Quand on passe au-delà des conférences on constate que les personnes ont besoin de se parler. Ils veulent échanger. Il y a un besoin viscéral de raconter, écouter et transmettre.

Nous sommes tous isolés dans un coin de notre planète, pays ou ville. Le meilleur du voyage c’est quand tu te perds et le summum c’est quand tu rencontres un inconnu qui est comme ton double. Sur clubhouse tu te balades d’une room à l’autre à la recherche d’une personne, d’un sujet ou d’une ambiance qui te parle.

D’une conversation sur l’entreprenariat on switch sur une thématique bien-être pour finalement enclencher une discussion sur les meilleures expériences vécues lors d’un voyage. Tout cela pour finir à échanger de tout et de rien en rigolant comme dans une cuisine après une soirée festive se terminant au petit matin.

Les personnes ont à ce point besoin d’échanger que quelle que soit l’heure où vous décidez de vous connectez vous trouvez des profils récurrents. Beaucoup de personnes font des marathons. Souvent pour gagner en followers mais surtout parce qu’ils ont besoin comme nous tous d’un lien social.

Quand on sort des cadres très professionnels des salles et des orateurs qui desservent une masterclass sur un sujet comme on le ferait dans un podcast, les clubbers se dévoilent en laissant paraître leurs fêlures, angoisses ou craintes.

Créer une communauté sur Clubhouse

Pour l’instant la communauté francophone est assez restreinte et l’échange est bienveillant même si on commence à ressentir quelques prises de lead cloisonnés. Les sujets qui prédominent sont tech, business et leadership. Mais une thématique qui revient régulièrement est comment Clubhouse fonctionne, quel sera son avenir et comment protéger la bulle de bien-être actuelle.

Les pays anglo-saxon, le Brésil ou l’Italie ont les plus grands nombres de clubbers. Les groupes sont essentiellement de langue anglaise et se différencient des salles de discussion. A terme c’est le graal à atteindre pour fidéliser sa communauté.

Initialement créé pour les possesseurs de iPhone et sur invitation la déferlante massive est inexistante pour l’instant. Actuellement en version bêta l’application devrait évoluer vers Android et de nouvelles fonctionnalités. On commence déjà à voir apparaître des développeurs désirant créer des applications annexes pour se différencier sur la plateforme.

A l’heure actuelle l’une des techniques pour gagner des followers c’est d’être présent dans les rooms en tant que speaker et d’avoir un discours fédérateur. D’autres personnes se mettent dans des rooms thématiques silencieuses quand aucun débat n’est intéressant. L’optique étant de capter l’attention de personnes en recherche de profils à suivre dans une thématique particulière.

Les hashtag ou une barre de recherche étant inexistants il est difficile de trouver une room intéressante, d’autant plus francophone, sans scroller. La plupart du temps on atteint les salles en recevant des notifications des personnes que l’on suit.

Actuellement les gros médias sont invisibles car il est impossible de monétiser le contenu qu’ils pourraient fournir. On voit certes des journalistes reconnus venir parler mais pour l’instant cela s’apparente à de l’auto-branding. La traction se fait surtout au-delà de ce média social. Des podcasters ayant une bonne audience sur leur média ont vu leur nombre des followers augmenter sur Instagram et Twitter uniquement grâce au lien présent dans leur biographie.

Clubhouse le média social de demain ?

Prédire l’avenir est difficile toutefois au vu de l’engouement créé par l’ego d’y être, la frustration de devoir attendre pour y pénétrer et la technologie adaptée à Apple pour l’instant en fait un phénomène rarement vu depuis l’apparition de Instagram.

Les grands gagnants seront ceux qui auront des choses passionnantes à raconter et qui pourront fidéliser une audience par la voix. Le pays qui sont adeptes de débats comme la France, l’Italie ou les USA sauront tirer parti de ce nouveau canal de communication. On attend encore de voir comment les grands médias pourront fédérer leurs publics et amener une plus-value à leurs contenus traditionnels.

Certains politiques ont compris comment ils pouvaient faire passer leur message directement à l’électorat en créant une salle pour exposer leurs idées. Les rooms pouvant actuellement accueillir un maximum de 5’000 personnes permettent de créer de beaux meetings mais pas de quoi toucher un vaste segment de la population en une fois. Mais avec l’évolution de l’application on peut envisager d’immenses rendez-vous réunissant des personnes venant des quatre coins du monde.

Je vous dis à bientôt sur Clubhouse où nous pourrons échanger sur des sujets divers. Et si vous avez des questions vous pouvez me les poser en commentaires. Je serai également ravi d’échanger avec vous sur vos premières impressions sur Clubhouse.

Vous avez aimé cet article ?
Partagez-le avec vos collègues ou amis

Les points essentiels

Les entreprises, professionnels indépendants et apprenants privés peuvent nous solliciter pour concevoir et animer une formation sur mesure.

Avantages

La mise en place de ces formations intègre les prestations suivantes:

  • Accompagnement dans la définition de vos besoins en formation
  • Création d’un programme de cours adapté à votre métier et vos activités
  • Planification de la formation en tenant compte de vos contraintes
  • Mise à votre disposition de nos formateurs certifiés et expérimentés

Solutions

Nous pouvons vous proposer différentes prestations : rejoindre un cours collectif, organiser une session dédiée ou encore suivre des cours privés… en fonction de vos objectifs de formation, du nombre et de la disponibilité des participants, ainsi que du budget alloué.

Voici des exemples de formations spécifiquement conçues pour nos clients : « Retouches portraits make-up avec Photoshop », « Formation pour iPad et format fluide avec InDesign », « Complémentarités et modalités de transfert de fichiers entre AutoCAD et Illustrator », « Calibrage colorimétrique du matériel informatique pour l’impression », « Data visualization »,  « optimiser le référencement du site Internet de notre entreprise »…

Des questions ? Notre conseiller en formation est à votre disposition.
L’échange effectué via la plateforme Zoom a, généralement, une durée de 30 minutes.

Si vous êtes affilié à un organisme du chômage ou à l’Hospice Général, merci de prendre contact au 022 552 43 43.

 


formations

PHOTOSHOP, INDESIGN, ILLUSTRATOR, MIDJOURNEY…

BIM, Construction…, Soumission…

AUTOCAD, REVIT, ARCHICAD, 3Ds Max, BLENDER…

MOTION GRAPHIC DESIGN, AFTER EFFECTS, PREMIERE PRO…

UX & UI DESIGN, FIGMA, WORDPRESS, WIX…

MARKETING DIGITAL ET RÉSEAUX SOCIAUX, COMMUNITY MANAGEMENT ET BRAND CONTENT…

Stage en entreprise · Accueillez un stagiaire